comment placer les légumes dans le potager

Comment faire un plan de son jardin potager pour de belles récoltes?

Avant de vous lancer aveuglément dans la réalisation de votre potager, il sera nécessaire d’établir un plan et de cartographier ce que vous allez planter.  Cette technique vous aidera à savoir de combien de semis vous avez besoin, où ils seront plantés et comment vous pouvez garder chaque carré potager en production tout au long de la saison de croissance.

La fin de l’hiver est le moment idéal pour planifier votre potager puisque les plantations ne commenceront qu’au mois de Mars ou Avril selon la région dans laquelle vous habitez. Une fois que vous avez réfléchi à ce que vous souhaitez voir pousser dans votre jardin, il va falloir bien le planifier.

Commencez par dresser une liste des semences dont vous aurez besoin, puis, l’étape suivante consiste à déterminer comment tout va s’intégrer dans le jardin. Différents éléments sont à prendre en compte avant de semer la moindre graine. Il est utile de dessiner un plan du jardin pour savoir combien de plants il vous faudra, où les planter et comment assurer la production de chaque planche tout au long de la saison de croissance.

Les espacements entre les plants

Ne soyez pas tenté de surpeupler votre jardin. Chaque plante a besoin d’un certain espace pour pousser sainement et produire une récolte abondante. Les plantes trop proches les unes des autres se disputent les nutriments, l’humidité et la circulation de l’air. Ceci nuit au bon développement des racines et affaiblit la plante.

Les carrés potagers ne laissant pas d’espace aux cultures auront tendance à moins produire et sont plus sensibles aux parasites et aux maladies. Respectez l’espacement recommandé entre les plantes, indiqué sur les emballages des semences. Vous pouvez également trouver de nombreuses informations en ligne. 

La rotation des cultures

Si ce n’est pas votre premier potager, sachez qu’il est bénéfique de faire une rotation des familles de plantes d’une zone potagère à l’autre à chaque saison de croissance. Les légumes d’une même famille ont besoin des mêmes nutriments et sont sensibles aux mêmes maladies

En plantant des familles de cultures différentes d’une année à l’autre, on évite d’épuiser le sol et on empêche les ravageurs et les maladies propres à chaque culture de s’accumuler d’une saison à l’autre. Certaines plantes comme le pois vont enrichir le sol en azote alors que la tomate aura tendance à s’appauvrir. En faisant une rotation vous bénéficierez toujours d’une terre de bonne qualité.

pensez a la rotation des cultures dans le potager

Dans le jardin, je me concentre sur cinq familles de plantes potagères pour planifier la rotation :

  • Famille des Alliacées: ciboulette, ail, poireaux, oignons et échalotes.
  • Famille des Solanacées: aubergines, poivrons, pommes de terre, tomates.
  • Famille des Brassicacées: brocoli, chou, chou-fleur, chou vert, chou frisé, feuilles de moutarde, radis, épinard et navet.
  • Famille des Cucurbitacées: concombres, courges, melons, citrouilles et courges.
  • Famille des Légumineuses: haricots et pois.

Les plantes de chaque famille sont regroupées et plantées sur les mêmes zones afin de les déplacer plus facilement d’une année sur l’autre. D’autres légumes comme la laitue, le maïs, les carottes et les herbes aromatiques sont ajoutés là où il y a de la place, mais il faut essayer de ne pas les planter aux mêmes endroits deux années de suite.

La culture verticale

Les plantes hautes en espalier, comme les pois, les haricots à rames et les tomates doivent être limitées aux zones proches des murs ou éloignées des autres cultures pour éviter de créer de l’ombre. De même, il est préférable d’éviter les endroits où il y a du courant d’air pour leur éviter d’attraper certaines maladies. 

La plantation en succession

Si vous planifiez bien vos cultures d’une année sur l’autre vous pourrez même pouvoir effectuer jusqu’à 3 rotations. Les cultures à croissance rapide comme les épinards, la laitue et d’autres légumes verts peuvent être plantées au printemps. Une fois que le temps chaud arrive, les légumes verts de printemps deviennent généralement amers et se fanent.

On peut donc enlever les plants et utiliser l’espace pour faire pousser des haricots verts par exemple. Une fois que les haricots nains ont fini de produire, on plante à l’automne des épinards, de la laitue et d’autres cultures de saison fraîche. Si le climat est trop frais, vous pouvez réaliser une mini-serre au dessus de vos carrés potagers pour les protéger.

cultiver des legumes a croissance rapide

Faites l’inventaire de vos cultures d’une année sur l’autre

D’une année sur l’autre faites un inventaire de ce que vous avez cultivé. Cette technique vous permettra de savoir quels sont les plants qui ont le plus donné de fruits ou légumes, si la plante s’est plue dans cet environnement, si l’exposition a été bien choisie. 

Par exemple, si un plan a développé une maladie dans un endroit trop humide, pensez à le mettre dans un autre lieu un peu plus exposé au soleil, ou bien éloignez plus vos plants. Parfois on a tendance à minimiser le besoin d’espace entre les plants mais celui-ci n’est pas anodin. Les répercussions des maladies peuvent entraîner la chute de toute votre récolte. Alors qu’avec un bon éloignement vous aurez le temps de réagir et de supprimer le plant malade. 

Enfin, cet inventaire vous permettra également de mieux savoir de combien de semis vous aurez besoin. Si vous vous rendez compte que votre plant de courgette a produit énormément, nul besoin d’en replanter 4 l’année prochaine par exemple, surtout si vous n’êtes que 2 à les consommer. 

Comment faire un plan de son jardin potager?

La planification commence par un schéma de jardin vierge et la liste des plantes que vous voulez faire pousser. Prenez également les mesures des emplacements disponibles pour évaluer combien de plants vous pourrez mettre.

Avant de commencer à remplir le plan de votre jardin, examinez la liste des cultures que vous voulez faire pousser, décidez du nombre approximatif de plants de chaque légume que vous souhaitez élever et examinez le paquet de graines pour voir de quelle surface chaque plant aura besoin.

La façon dont vous abordez le tracé de vos carrés potagers dépendra de vos priorités.

Par exemple, si vous faites des sauces tomate en conserve, vous pouvez opter pour plusieurs plants. Les tomates, les poivrons, les oignons et l’ail sont considérés comme des produits de première nécessité dans mon jardin et sont prioritaires.

prioriser les legumes a planter dans le potager dans votre planning

Je commence donc par ces cultures et je détermine l’endroit où elles seront plantées pour la nouvelle saison. Ensuite, je passe à d’autres cultures qui auront besoin de supports de treillis et d’espace supplémentaire pour pousser. Enfin, je complète avec les cultures de printemps à courte durée de vie et ce qui sera planté une fois ces cultures terminées.

Étape 1 : Esquissez la zone du jardin

Tout d’abord, faites un croquis de la zone du jardin en indiquant les dimensions de vos plates-bandes. Vous pouvez le faire à l’aide d’un programme informatique ou simplement en le dessinant sur du papier millimétré. L’idéal est de faire un plan à l’échelle de votre jardin pour mieux vous rendre compte des dispositions. 

Vous pouvez aussi réaliser un plan sur une feuille blanche en déterminant une échelle au préalable. Aussi, pensez à photocopier votre plan, si vous vous trompez ou changez complètement d’avis vous n’aurez pas besoin de tout recommencer.

dessiner un plan du jardin avant de commencer son potager

Étape 2 : Placez les plantes sur la carte

Reportez-vous à votre liste de semences et commencez à disposer les plantes sur la carte du jardin. Utilisez l’espacement des pieds, carrés ou l’espacement recommandé entre les plantes indiqué au dos de votre paquet de graines pour estimer le nombre de plantes que vous pouvez faire pousser dans une zone. Si vous n’avez pas les sachets, internet sera votre meilleur ami !

Étape 3 : Commencez avec les cultures prioritaires

Commencez à ajouter dans votre plan les cultures que vous considérez comme prioritaires car vous en consommez beaucoup. Par exemple, les tomates, les poivrons, les oignons et l’ail sont des cultures de grande valeur dans mon jardin. Je les place en premier sur ma carte du jardin pour m’assurer qu’il y a suffisamment de place pour cultiver ces produits en quantité suffisante pour la conservation.

N’oubliez pas de tenir compte de la rotation des cultures et d’éviter de planter les mêmes familles de plantes à l’endroit où elles ont poussé l’année dernière. N’oubliez pas non plus de prendre en compte les plantes qui ne s’aiment pas entre elles. Par exemple, les courgettes n’aiment pas être proche des concombres, les carottes n’aiment pas les oignons… Il faudra vraiment que je vous fasse un document spécifique sur le sujet des légumes compagnons.

Étape 4 : Décidez des légumes à cultiver verticalement

Passez aux cultures qui ont besoin de supports en treillis pour pousser. N’oubliez pas que les cultures hautes doivent pousser sur le côté nord de vos plates-bandes, afin de ne pas faire de l’ombre aux autres plantes.

Planifiez l’endroit où vous ferez pousser vos tomates, vos concombres, vos haricots à rames, vos pois et d’autres cultures qui bénéficieront d’un support.

mettre les cultures grimpantes cote nord du potager

Étape 5 : Donnez beaucoup d’espace aux plantes rampantes

Les plantes grimpantes, comme les courges, les citrouilles et les melons, ont besoin de beaucoup d’espace pour s’étendre. Veillez à placer ces plantes dans un endroit où elles peuvent faire pousser de longues vignes sans étouffer les autres plantes. J’aime les planter le long des bords de mes plates-bandes et laisser les vignes s’étendre dans les chemins si nécessaire.

Étape 6 : Remplir avec d’autres cultures

Enfin, remplissez avec des cultures de printemps à courte durée de vie et avec ce qui sera planté en été et en automne lorsque ces cultures seront terminées. Par exemple, des épinards, de la laitue et des salades poussent au printemps, puis vous planterez des haricots verts lorsque les cultures de printemps seront terminées, puis des cultures de saison fraîche à l’automne.

varier les plantations dans le potager pour proteger des maladies

Étape 7: Les herbes aromatiques

Ajoutez quelques herbes aromatiques et des fleurs là où l’espace le permet, mais évitez de surpeupler vos plantes afin qu’elles aient suffisamment d’espace pour devenir fortes. Certaines fleurs et plantes aromatiques possèdent des vertus permettant de repousser certaines maladies et insectes comme les pucerons.

Vous avez maintenant une idée de comment placer vos légumes dans votre potager pour obtenir une bonne production. Pensez à effectuer ces étapes chaque année, elles deviendront mécaniques au fil des ans. Grâce à celà vous améliorez la compréhension de votre jardin et de votre terre pour des récoltes de plus en plus bénéfiques. 

2 réflexions sur “Comment faire un plan de son jardin potager pour de belles récoltes?”

  1. Bonjour Julien, je viens justement de commencer le plan du potager 2022! Bon, mon potager étant un mouchoir de poche, c’est toujours un casse tête pour la rotation des cultures, mais ça occupe bien les longues soirées d’hiver 😉
    Bonne journée, Véronique

    1. Bonjour Véronique,
      Ha oui en effet selon la taille du potager, les rotations sont plus difficiles mais comme vous le dites ça nous permet d’occuper les longues soirées d’hiver 🙂 Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page