faire son premier potager dans le jardin

Comment faire un potager dans son jardin facilement ?

Vous avez envie de cultiver vos propres fruits et légumes, mais vous ne savez pas par où commencer? Si c’est le cas, vous êtes au bon endroit pour vous aider à réaliser votre premier potager. La création d’un potager n’est pas forcément un défi. En suivant quelques conseils de base, vous pourrez récolter vos propres laitues, petits pois ou encore tomates. 

Le jardinage potager est de plus en plus populaire ces dernières années, on a envie d’avoir nos propres légumes et d’éviter de consommer ce qui est produit en masse en ne sachant pas quels pesticides sont utilisés. Les légumes fraîchement sortis du jardin ont un meilleur goût que ceux achetés en magasin et sont souvent plus nutritifs. Il y a une grande satisfaction à manger une tomate mûre et juteuse que vous avez cultivée vous-même.

Étape 1: Apprenez les bases

Toutes les plantes ont des besoins fondamentaux pour survivre, notamment la lumière, le sol, l’eau et les nutriments. Notez tout de même que les conditions varient en fonction des légumes que ce soit au niveau de l’exposition, de l’arrosage ou encore de la qualité de la terre.

L’exposition à la lumière

La plupart des fruits et légumes ont besoin d’au moins 6 heures de plein soleil par jour avec des expositions différentes pour ne pas brûler. Les légumes verts comme la laitue et les épinards peuvent tolérer une ombre partielle. Les plantes à racines, comme les carottes et les betteraves, se porteront bien dans un endroit qui ne reçoit que le soleil du matin.

La qualité du sol

L’un des éléments les plus importants pour faire pousser des légumes sains est de fournir un sol adéquat. Les sols de jardin peuvent être limoneux, sableux, argileux ou rocheux. Les légumes ont besoin d’un sol meuble et bien drainé qui permet à l’eau et aux nutriments d’être acheminés efficacement vers la zone des racines. Un sol argileux ou compacté peut provoquer de l’eau stagnante, ce qui entraîne la pourriture des racines et d’autres maladies. Un sol sableux permet à l’eau et aux nutriments de s’écouler trop rapidement.

Vous pouvez évaluer le sol de votre jardin à l’aide d’une analyse pour déterminer ce dont il a besoin. Les amendements organiques tels que le compost, le fumier par exemple amélioreront le drainage, la consistance du sol et fourniront des nutriments. Si votre sol naturel est pauvre, envisagez d’ajouter des plates-bandes surélevées et d’utiliser un mélange de sol préfabriqué.

La fréquence de l’arrosage

arrosage du jardin potager

Les plantes potagères poussent mieux avec un arrosage régulier. Arrosez les jeunes plants légèrement et fréquemment pour que leurs racines s’établissent. Lorsque les plantes deviennent plus grandes, arrosez moins souvent et plus longtemps pour établir des racines plus profondes. Trop d’eau peut entraîner la pourriture des racines et des maladies fongiques. Un manque d’eau peut entraîner un retard de croissance et de mauvais rendements.

Les plantes auront besoin de plus d’eau pendant les périodes de chaleur ou de sécheresse. Pour déterminer si vos plantes ont besoin d’être arrosées, enfoncez votre doigt dans le sol de 4 cm de profondeur environ. Si vous sentez que le sol est sec, il est temps d’arroser.

Les nutriments

Toutes les plantes ont besoin de nutriments pour se développer, le phosphore, l’azote et le potassium étant les principaux nutriments. De nombreux engrais préemballés sont spécialement formulés pour les fruits ou les légumes, ce qui permet de ne pas avoir à déterminer à l’avance ce dont vos plantes ont besoin. Vous pouvez aussi nourrir la terre en amont pendant l’étape de préparation, ou encore, au moment de la plantation en déposant du purin d’ortie par exemple.

Le pH du sol pour contrôler son acidité

La capacité d’une plante à absorber les nutriments dépend du niveau d’acidité ou d’alcalinité du sol, appelé pH. Le pH se mesure sur une échelle de 1 à 14, 1 étant le plus acide, 14 le plus alcalin et 7 le neutre. La plupart des légumes se plaisent dans un sol qui se situe dans la gamme neutre, certains préférant un sol plus acide ou plus alcalin. Cela vous aidera à déterminer ce que vous pouvez planter directement dans votre jardin sans apport supplémentaire.

Evitez les engrais et autres produits chimiques

eviter les produits chimiques dans le potager

Évitez d’utiliser des engrais chimiques et la lutte contre les parasites ou les maladies afin de ne pas contaminer les aliments. Préférez choisir une solution naturelle pour commencer: couper les feuilles malades, utiliser du vinaigre blanc, du savon noir ou encore du bicarbonate de soude. Le web regorge de bonnes pratiques naturelles sans que vous ayez à utiliser des produits chimiques et nocifs, que ce soit pour vous ou pour la terre.

Étape 2: Déterminer une zone

Vous n’avez pas besoin d’avoir un grand jardin pour faire pousser vos propres fruits et légumes. Il suffit de disposer d’une zone bénéficiant de quelques heures de plein soleil pour commencer. Même s’il n’y a pas de place pour une parcelle dédiée, les légumes peuvent être cultivés en conteneurs sur une terrasse ou un balcon, ou dans différentes parties du jardin. 

Border une allée avec de la laitue ou faire pousser des petits pois dans une zone semi ensoleillée. Pour les tomates veillez à ce qu’elles aient suffisamment de soleil et mettez les proches d’un mur pour éviter les courants d’air.

utiliser des carres potagers

Les carrés potagers pour délimiter

Un potager peut être planté en rangées plates ou surélevées. Un sol surélevé se réchauffera plus rapidement au printemps et offrira un meilleur drainage. Faites des rangées qui vont du nord au sud pour une meilleure exposition au soleil et créez des chemins entre les rangées pour un accès facile. Placez les plantes les plus hautes, comme le maïs et les haricots en espalier, du côté nord pour qu’elles ne fassent pas d’ombre aux plantes plus petites.

Les carrés potagers surélevés

C’est une excellente option pour les débutants, les carrés potagers sont plus efficaces et plus faciles à gérer. Des structures en bois, en plastique ou en métal sont facilement trouvables dans le commerce pour vous aider à bien commencer.. Les avantages sont les suivants: le sol se réchauffe plus rapidement, le drainage est meilleur, les rendements sont plus élevés et l’entretien est moindre. Vous pouvez construire des lits vous-même ou choisir un kit préfabriqué.

Des contenants variés

Pour ceux qui disposent d’un espace limité, de nombreux légumes peuvent être cultivés en conteneurs sur une terrasse ou un balcon. Certains, comme les petits pois, la laitue, les aubergines et les tomates naines, peuvent même être cultivés dans des paniers suspendus ou des jardinières renversées. 

Des treillis pour gagner de l’espace

Le jardinage vertical est un autre excellent moyen d’optimiser l’espace et la production. Les plantes grimpantes comme les pois, les haricots à rames, les concombres, les courgettes et les tomates peuvent être cultivées sur un treillis.

Étape 3 – Déterminer ce que vous souhaitez planter

Les cultures de saison fraîche comme la laitue, les épinards et les pois peuvent être commencées au milieu du printemps entre mars et avril selon le climat de votre région. Dans le sud, vous pourrez commencer plus tôt que dans le nord si les températures se réchauffent dès le matin. 

planifier ses plantations de fruits et legumes

Listez vos envies de fruits et légumes

Commencez par faire une liste des fruits et légumes que vous aimez manger et consultez les besoins de chacun. Réfléchissez à la quantité que vous allez réellement consommer et si vous voulez conserver l’excédent. Si vous adorez l’ananas mais que vous habitez dans le Nord de la France, ce sera plus compliqué de le cultiver. 

Commencez petit

Réduisez votre liste de souhaits à quelques variétés qui sont les plus faciles à cultiver. Restez simple pour ne pas vous laisser submerger. Mon premier potager était bien trop grand et je n’ai pas su m’en occuper correctement. Au fil des ans, on apprend à connaître son jardin, la terre, l’impact de l’exposition pour mieux le gérer.

Faites votre plan de jardinage

Dessinez un plan sur papier pour vous donner une idée de la disposition de vos carrés potagers ou de votre espace de culture. Pensez à bien regarder les plants qui se complètent facilement. Certaines plantes ne peuvent pas être mises ensemble dans le potager, on dit généralement qu’elles ne s’aiment pas.

Établissez ensuite un calendrier des dates de plantation selon les fruits et légumes. Vous pouvez également inclure des rappels sur les dates de fertilisation et de replantation dans un planificateur de jardin.

Apprenez à connaître vos cultures futures

Familiarisez-vous avec les fruits et les légumes que vous souhaitez cultiver, ainsi qu’avec les plantes qui poussent bien ensemble. Il existe de nombreuses ressources en ligne ainsi que des livres de jardinage. Les semenciers fournissent souvent des informations sur la culture sur leur site Web. 

favoriser la pollinisation avec les oeillets d inde

Varier les cultures pour les pollinisateurs 

Plantez des fleurs telles que des soucis, des œillets d’inde ou encore et des capucines à proximité pour attirer les insectes pollinisateurs. La pollinisation est cruciale pour le développement des fruits et légumes. Si certaines plantes sont auto-pollinisées, d’autres ont besoin des abeilles et d’autres insectes pour distribuer le pollen comme pour les courgettes. 

Étape 4: Quand planter ses fruits et légumes ?

La saison fraîche 

Plantez la laitue, les radis, les pois, les brocolis et les légumes-racines comme les betteraves, les pommes de terre et les carottes au milieu du printemps. Certains peuvent être plantés de nouveau à la fin de l’été pour être récoltés à l’automne. 

definir un planning de culture pour ne pas surproduire

Les légumes de saison fraîche se développent mieux à des températures comprises entre 4 et 20 degrés selon les moments de la journée. Attendez que tout danger de gel soit écarté avant de les planter à l’extérieur. Les jeunes plants peuvent être protégés par une cloche, une mini ou une couverture pendant les périodes de froid.

La saison chaude 

Plantez les tomates, les poivrons, le maïs, les haricots, les aubergines et les concombres dès que le temps se réchauffe à la fin du printemps. Les variétés de saison chaude ont besoin de températures moyennes comprises entre 10 et 30 degrés. 

Faites attention aux « jours de maturité », qui indiquent le temps nécessaire aux légumes pour arriver à maturité. Pour les plantes telles que les tomates, qui prennent plus de temps à pousser, assurez-vous que ce délai ne dépasse pas la date moyenne du premier gel à l’automne.

Plantations à intervalle

Pour une récolte continue tout au long de la saison de croissance, plantez de petites quantités de plantes à croissance rapide comme la laitue, les épinards, les radis et les haricots verts toutes les 2 à 4 semaines. Cessez de planter des cultures de saison fraîche pendant la période la plus chaude de l’été et recommencez lorsque le temps commence à se rafraîchir.

Étape 5: Graines, semis ou bulbes ?

Cultivez à partir de graines 

Des variétés telles que la laitue, les radis, les betteraves, les carottes, les haricots et les pois sont faciles à cultiver à partir de graines et peuvent être semées directement dans le jardin. Les graines germent dans une certaine plage de température, qui varie selon le légume. Éclaircissez les semis à l’espacement approprié pour éviter le surpeuplement. 

Cultivez à partir de semis 

realiser ses propres semis pour son potager

Les jardiniers débutants obtiendront de meilleurs résultats avec les cultures de saison chaude telles que les tomates, les poivrons, les concombres et les courges lorsqu’elles sont cultivées à partir de plants de départ achetés dans une jardinerie. Les variétés à croissance lente et de saison fraîche comme le brocoli, le chou-fleur, le céleri et le chou sont également plus faciles à cultiver à partir de plants de départ.

Vous pouvez également tenter de réaliser vos semis en intérieur en achetant des graines en jardinerie. Pour chaque semis, il faudra bien vous renseigner sur les températures, l’arrosage. Une fois la croissance suffisante atteinte, vous pourrez les planter dans votre jardin. Par contre, je ne vous conseille pas les semis de carotte qui sont une vraie galère à replanter. 

Cultivez des bulbes ou des tubercules

Les oignons peuvent être cultivés à partir de graines, mais il est plus facile de les cultiver à partir de bulbes. L’ail est cultivé à partir de gousses, tandis que les pommes de terre sont produites à partir de tubercules.

Étape 6: Préparez votre jardin

preparer la terre du jardin pour un potager

Nettoyez les zones

Maintenez les zones de plantation exemptes de mauvaises herbes et autres débris. Il vous faudra retourner la terre pour l’aérer avant de planter vos semis. Faites le 2 semaines avant vos plantations en ajoutant un peu de terreau ou de compost pour nourrir le sol en amont. 

Placez une couche de compost, de paille ou de paillis de feuilles autour des plantes pour supprimer les mauvaises herbes et retenir l’humidité pour faciliter l’entretien.

Lutter contre les ravageurs et maladies

Lorsque les plantes bénéficient des bonnes conditions, elles sont moins sensibles aux parasites et aux maladies. Certaines variétés sont plus résistantes que d’autres. Les problèmes varient selon les types de légumes et selon les régions. Faites des recherches avant de planter afin de pouvoir repérer les symptômes et les traiter rapidement.

Certaines fleurs ou herbes aromatiques seront très utiles pour lutter contre de nombreux ravageurs et certaines maladies. Renseignez vous bien au moment de faire vos plans.

Etape 7: Récoltez vos fruits et légumes à temps et apprenez de vos échecs

Cueillez les légumes lorsqu’ils sont mûrs pour une saveur optimale. Utilisez-les dès que possible, ou congelez-les ou mettez-les en conserve pour une utilisation ultérieure.

Il est facile de se décourager si les récoltes ne sont pas bonnes. Même les jardiniers les plus expérimentés connaissent des réussites et des échecs. Chaque année est différente, et certains facteurs, comme la météo, sont hors de votre contrôle. Déterminez ce qui n’a pas fonctionné et corrigez le problème pour l’année prochaine. Concentrez-vous sur vos réussites et attendez avec impatience l’année suivante.

Conseils pour les potagers de balcon ou de terrasse

Si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez toujours planter certains fruits et légumes sur votre balcon ou votre terrasse dans des jardinières ou des carrés potagers sur pied par exemple. 

semer sur son blacon

Choisissez des conteneurs

Presque tout peut devenir un conteneur, à condition qu’il soit assez grand, qu’il ait un drainage adéquat et qu’il soit sûr pour les aliments. Les récipients les plus couramment utilisés sont en plastique, en bois ou en céramique. Veillez à ce que les pots aient une largeur et une profondeur d’au moins 30 cm, avec des trous de drainage adéquats dans le fond. 

Utilisez de la bonne terre

Utilisez un mélange de rempotage organique de haute qualité, en remplissant le récipient jusqu’à un pouce ou deux sous le bord. Le sol se tasse quelque peu au cours de la saison de croissance. N’utilisez pas de terre provenant du jardin, car elle peut se tasser et entraîner un mauvais drainage.

Arrosez régulièrement

Les plantes en conteneurs s’assèchent plus rapidement que celles en pleine terre et doivent donc être arrosées plus souvent. L’exposition au soleil, le temps, l’humidité et la taille du conteneur sont autant de facteurs qui influent sur la rapidité avec laquelle le sol s’assèche. En règle générale, il faut arroser tous les 2 ou 3 jours, ou 1 ou 2 jours pendant les périodes de chaleur. 

Apportez de l’engrais 

Comme les conteneurs doivent être arrosés plus souvent, les engrais sont lessivés plus rapidement. Si votre mélange de terre ne contient pas d’engrais, ajoutez un engrais bio granulaire à libération lente au moment de la plantation. Contrairement aux 

Quels légumes mettre en pots?

Les légumes verts de petite taille, comme la laitue et les épinards, poussent rapidement, ce qui permet des récoltes successives. Parmi les autres choix de légumes en pot, citons les pois, les radis, les aubergines, les poivrons et les tomates. Recherchez des variétés naines qui resteront plus compactes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page